Le régime Seignalet sans gluten ni laitage
avec
Les compléments alimentaires de « M3 Micronutrition Internationale ».

13 rue de la Liberté – 21140 Semur-en-Auxois – contact@m3micronutrition.com


Les compléments alimentaires présentés sur ce site correspondent à ceux décrits par Jean-Marie Magnien dans le livre « Réduire au silence 100 maladies avec le régime Seignalet » Editions Thierry Souccar. Voir sur ce site l’onglet « livres ».


Deux raisons majeures ont amené à créer les produits « M3 Micronutrition Internationale ».
L’absence de fer, de cuivre et de manganèse dans leur composition.
Un prix journalier accessible pour le plus grand nombre.

Pourquoi l’absence de Fer, de Cuivre et de Manganèse ?
D’abord une raison de bon sens : les carences en ces minéraux sont rares et doivent être prouvées par des dosages. Une raison biochimique : ces métaux en excès participent à l’oxydation cellulaire, c'est-à-dire au vieillissement de nos cellules, donc au vieillissement accéléré de notre corps.

Un prix accessible.
Nous connaissons tous des produits dont les prix ne permettent pas l’accès au plus grand nombre. On peut sans réduire la qualité proposer des compléments alimentaires à un prix raisonnable proche de un euro par jour pour couvrir les besoins en vitamines, en magnésium, en zinc, et en sélénium.
Le livre de Jean-Marie Magnien décrit très bien pourquoi les compléments doivent être pris quotidiennement, « à vie ». Le slogan : « mangez équilibré vous n’êtes pas carencé » est un mensonge. La télévision nous met sur la piste de ce mensonge quand apparaît les différentes publicités en faveur des produits laitiers. En effet on nous répète sans cesse qu’il faut consommer chaque jour « à vie » trois produits laitiers pour apporter à notre organisme du calcium. Le magnésium, le zinc, le sélénium et un grand nombre de vitamines sont tout aussi indispensables que le calcium. Tous ces nutriment ne sont pas naturellement dans le lait donc cela n’intéresse pas les industriels.


Principes des compléments alimentaires ou de la nutrithérapie

Notre vrai problème est le vieillissement par oxydation cellulaire. Deux facteurs importants y participent : les carences en vitamines, en minéraux et les mauvais choix alimentaires.

Les vitamines et les minéraux (appelés nutriments ou compléments alimentaires), ne sont efficaces que si leurs apports sont suffisants. Voilà pourquoi les scientifiques sont de plus en plus nombreux à recommander « des doses efficaces » de certaines vitamines et minéraux. A ces doses on reste très loin des surdosages.

Les vitamines concernées sont : B1, B2, B3, B5, B6, B9, B12, C, E, D, soit 10 vitamines sur 13. En général les doses utilisées correspondent de un à trois Apports Journaliers Recommandés connus sous le sigle (AJR).

Les minéraux réputés carencés sont le magnésium, le zinc et le sélénium. Les besoins en magnésium augmentent rapidement en relation avec le poids corporel, le stress, la fatigue, l’état dépressif, l’effort physique, les contrariétés, etc.

Les vitamines et les minéraux ne sont efficaces que si les apports en huiles en oméga 3 et en oméga 6 sont fournis régulièrement, en quantité suffisante et de façon équilibrée entre oméga 3 et oméga 6. Ces molécules omégas apportées sous forme alimentaire sont essentielles à la construction des parois cellulaires et à la fabrication de molécules bioactives. Ces molécules bioactives connues sous le nom de prostaglandines gèrent de nombreux équilibres biologiques. Elles participent à la lutte contre la cancérisation des cellules, contre les thromboses, contre les pathologies inflammatoires, contre les troubles asthmatiques etc.

L’apport en protéines (viandes, poissons …) est indispensable car il fournit les 20 acides aminés (unités de base des protéines). Ces acides aminés en se transformant vont nous fournir toute une série de neurotransmetteurs (molécules) indispensables au fonctionnement du cerveau et d’enzymes, lesquelles sont la plaque tournante du bon fonctionnement cellulaire. L’oxydation des enzymes entraine des désordres cellulaires redoutables. A noter qu’une cuisson trop intense est à éviter, car elle détruit une partie des acides aminés qui sont fragiles.

La présence, l’équilibre, les doses efficaces en vitamines, en minéraux, en huile équilibrée en oméga 3 et oméga 6 et en acides aminés fonctionnent comme un orchestre. Car tous agissent en synergie, c’est à dire renforcent mutuellement leur action. Ce principe a été appelé « Principe de l’orchestre » dès 1968 par le scientifique américain R. William. Cette notion d’orchestre qui indique que tous les éléments doivent être présents à un niveau suffisant pour être efficaces, n’a jamais été remise en cause jusqu’à ce jour.


La mise en place d’une nutrithérapie efficace doit respecter plusieurs critères :

  • Un apport régulier de vitamines « énergétiques du groupe B » à doses relativement faibles.
  • Un apport personnalisé en magnésium, avec une adaptation en fonction des problèmes.
  • Un apport régulier de vitamines et minéraux « anti-oxydants ».
  • Un apport suffisant et journalier d’une’ huile équilibrée en oméga 3 et en oméga 6.


Dans un certains nombres de pathologies (troubles cutanées, arthrosiques, intestinaux, asthmatiques, tendineux etc.) il est important de conseiller une alimentation qui respecte notre organisme, toujours associée une micro nutrition (vitamines, minéraux et huile alimentaire oméga 3 / oméga 6 enrichie en vitamine D3.). Si cette alimentation est sans gluten, ni laitage, vous diminuez considérablement des mécanismes inflammatoires qui impactent l’intestin grêle. Les arguments de ce type de suppression alimentaire reposent pour l’essentiel sur l’immunologie.

* Cette alimentation sans laitage et  sans gluten, c'est-à-dire sans les farines de blé, d’épeautre petit ou grand, de kamut, d’orge, d’avoine et de seigle fait l’objet du livre de Jean-Marie MAGNIEN, Ancien biologiste des hôpitaux, chef de Service, pharmacien, nutritionniste, nutrithérapeute et enseignant universitaire à Bruxelles au CERDEN (Centre Européen de Recherche pour le Développement  et l’Enseignement de la Nutrithérapie).

* Jean-Marie Magnien transmets son savoir aux médecins à la recherche de solutions pour des pathologies réputées incurables. Cet enseignement est basé sur des connaissances en immunologie, en diététique et en nutrithérapie.